Ports de Saint-Malo et Cancale
La Région et Edeis signent le contrat de concession

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Jean-Luc Schnoebelen, Président d’Edeis, se sont donné rendez-vous le vendredi 22 novembre à Saint-Malo pour y signer le contrat de concession 2020-2029 des ports de Saint-Malo et Cancale.


Thomas Crabot

Propriétaire des ports de Saint-Malo et Cancale, la Région Bretagne a engagé en début d’année une consultation en vue de renouveler le contrat de leur concession à partir du 1er janvier 2020
Deux propositions lui ont été soumises : celle du groupement Chambre de commerce et d’industrie d’Ille et Vilaine (CCI 35) et celle d’Edeis. Après analyse des offres et négociations, menées tout au long de l’année dans le respect de la procédure fixée en la matière, le Président de Région a retenu la candidature d’Edeis Concessions. Choix validé le lundi 4 novembre par un vote à l’unanimité de la Commission permanente de la Région Bretagne. L’offre d’Edeis est apparue comme la plus à même de répondre aux ambitions portées par la Région ainsi qu’aux exigences du cahier des charges : développer les activités économiques du port tout en assurant sa transformation environnementale, en permettant une meilleure intégration dans la ville et une ouverture vers ses habitants.

Edeis, le nouveau délégataire, s’est notamment engagé à mener plus de 50 M€ d’investissements dont une partie conséquente sur le plan environnemental.

 

La Bretagne : un tissu actif de 220 ports
Commerce, pêche, tourisme... Plus d'1 million de passagers et 8 millions de tonnes de marchandises transitent chaque année par les ports bretons. Étendu sur l'ensemble du littoral, le tissu portuaire breton compte près de 220 sites aux dimensions et activités variables. Principal point d'entrée pour les ressources économiques de l'arrière-pays, ils sont très actifs dans le trafic d'engrais, de sables, d'agrégats marins et de produits destinés à l'alimentation animale. Outre les nombreuses sociétés liées au nautisme et à la plaisance (environ 400 établissements et 8 000 emplois dans la construction et la réparation navale), près de 100 entreprises de transport maritime et côtier misent sur la qualité des infrastructures portuaires pour développer leurs services.

Tags : Ports Mer

Publié le


Partagez ce contenu