Aéroports de Brest-Bretagne et Quimper-Cornouaille
La Région confie la concession au consortium Reiñ Lusk, porté par la CCIMB

La commission permanente du Conseil régional, réunie ce jour à Rennes sous la présidence de Jean-Yves Le Drian, a retenu la Chambre de Commerce et d’Industrie Métropolitaine de Brest (CCIMB), mandataire du consortium Reiñ Lusk, pour l'exploitation des aéroports de Brest et Quimper, et ce jusqu'en 2036. La volonté de la Région, propriétaire des plateformes, était de confier cette délégation de service public (DSP), à un seul et unique opérateur qui s'engage à pérenniser les deux sites et à mettre en œuvre des complémentarités. Pour le Président du Conseil régional, «le contrat que nous passons avec le consortium est un engagement de long terme pour le développement des aéroports de Brest et Quimper».

Un consortium réunissant de nombreux acteurs du territoire

Au côté de la CCIMB, majoritaire, le consortium Reiñ Lusk(1) associe l’Aéroport de Lyon Management Service, Egis, Transdev, le Crédit Agricole du Finistère, le Crédit mutuel Arkéa, Brest Aim et Quimper Événements.

Le contrat confié à l'opérateur englobe les missions indispensables au bon fonctionnement des aéroports :

  • gestion, exploitation, promotion et développement des aéroports ;
  • réalisation des travaux et prestations de maintenance des ouvrages, installations et équipements ;
  • réalisation d'investissements d’extension, de renouvellement ou de mises aux normes ;
  • fourniture des services d’assistance en escale ;
  • valorisation des emprises domaniales ;
  • fourniture des services imposés par la réglementation : sécurité et sûreté, entretien des équipements de signalisation.

Un contrat exigeant au service d'objectifs économiques, sociaux et environnementaux

Au-delà de ces missions, le contrat engage le consortium conduit par la CCIMB au profit d'objectifs forts  et spécifiques fixés par la Région :

  • pérennisation et développement de Quimper avec, au minimum, le maintien de la ligne vers Paris, nécessaire au développement local et à l’attractivité de la Cornouaille ;
  • mise en œuvre de synergies entre les deux plateformes, recherche de mutualisations ;
  • maintien et exploitation des deux aéroports afin de concourir à l’aménagement équilibré du territoire, au développement socio-économique de la région, dans le respect de l’environnement.


La Région a retenu l'offre de Reiñ Lusk au terme d'une analyse multi-critères exigeante des candidatures :

  • qualité des services rendus aux compagnies aériennes et voyageurs, qualité des installations ;
  • capacité des aéroports à contribuer à la structuration du développement économique local et régional et à l’aménagement du territoire ;
  • qualité de la politique environnementale et de développement durable ;
  • engagements en matière de gestion des ressources humaines et de qualité de l’emploi ;
  • modalités d’équilibre de la concession et performances financières, envisagées y compris sous l’angle de la participation sollicitée de la Région et/ou du niveau de la redevance proposé ;
  • niveau de garanties juridiques et financières apportées par le candidat, notamment quant au respect des engagements contractuels et du risque d’exploitation.

Un contrat ambitieux en termes de trafic et d'investissements sur 20 ans

Au regard de ces grands critères, le consortium conduit par la CCIMB a proposé des prévisions de trafic(2) et d'investissements ambitieuses. L'augmentation de la capacité envisagée pour l'aéroport de Brest porte en effet sur un dépassement du seuil des 1,5 million de passagers/an.

Il est également prévu de porter une attention particulière, sur les deux sites, à l'accueil des passagers, amélioré, notamment, via des outils numériques innovants.

A noter aussi la plus-value apportée au développement des activités extra-aéronautiques et à la valorisation des disponibilités foncières sur Brest.

C'est un total de 46 M€ d'investissements qui est prévu dans le contrat pour le développement des deux plateformes.

 

(1) Reiñ Lusk : donner de l'élan en breton

(2)  Brest : 1,1 million de passagers en 2017, plus de 2 millions en 2036 / Quimper : 87 000 passagers en 2017, 152 000 en 2036.

Tags : Aéroports

Modifié le


Partagez ce contenu

Actualités

Communiqués de Presse

  1. Groupe de travail sur la réunification de la Bretagne
    Treize préconisations remises au Président de Région

    Jean-Michel Le Boulanger, 1er Vice-président de la Région à la culture, et Isabelle Le Bal, Conseillère régionale, ont remis ce lundi 2 décembre au Président Loïg Chesnais-Girard, le rapport du groupe d’élus de la Région ayant travaillé depuis 2016 sur la réunification de la Bretagne historique.

    Lire la suite


  2. Réunie en session plénière, la Région vote le SRADDET
    Débat autour du Schéma et des deux premiers engagements Breizh COP

    La Bretagne, comme l’ont fait les autres Régions françaises, a voté son SRADDET, Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, prévu par la loi NOTRe de 2015.

    BreizhCOP 

    Lire la suite


  3. Aménagement du port de Brest et du polder
    Le chantier du quai EMR arrêté, sans incidence pour le déploiement des énergies

    Alors que les opérations de dragage démarrent dans le chenal du port et que la joint venture Navantia-Windar (fournisseur d’Ailes Marines) prépare son implantation sur le polder, Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, a souhaité faire un point global et technique sur l’avancement de ce projet complexe portant à la fois sur le dével...

    Ports 

    Lire la suite