2e Rencontres du réseau rural régional breton à Morlaix
Cap sur la coopération européenne 

Pour ses 2e Rencontres, le réseau rural régional breton (3RB), co-piloté par l’État et la Région, a choisi de mettre l'accent sur la coopération. Soutenue par des outils financiers européens tels que LEADER ou Interreg, la coopération dans les territoires ruraux constitue une formidable opportunité de croiser des méthodes, des expériences et de consolider des projets de développement local.

Quelle place pour le monde rural, demain, dans une société où 80 % de la population réside en milieu urbain ? Si l’on veut que les territoires ruraux soient vivants, porteurs d’avenir, toutes leurs composantes doivent construire ensemble : élus, agriculteurs, forestiers, artisans, entreprises de transformation, monde associatif, habitants. Cet enjeu constitue précisément l'objet du réseau rural régional : contribuer à mettre en synergie concrète des acteurs, faire en sorte qu’aucun territoire ne soit oublié et apporte sa contribution au développement durable.

En Bretagne, les espaces ruraux sont extrêmement diversifiés. Ils offrent de formidables atouts qu’il convient de faire connaître. Les 2e Rencontres régionales du réseau rural breton, autour du thème de la coopération, ont pour vocation d’illustrer le potentiel exceptionnel de ces territoires, d'échanger et de mettre en valeur leurs ressources et d'inciter les acteurs du milieu rural à se lancer dans de nouvelles coopérations transnationales.

La coopération, levier de développement au service des territoires ruraux

Les programmes européens (FEADER, Interreg IV, Axe 4 LEADER...), qui intègrent une dimension partenariale, sont multiples. Souvent méconnus, ils constituent néanmoins une opportunité de financement pour conduire des projets de coopération à l'échelle européenne, qui présente de nombreux avantages pour les acteurs du milieu rural.

Stratégie de développement territorial, compétitivité, innovation, identité, etc. : les bonnes raisons de développer des projets de coopération avec des partenaires européens ne manquent pas. Le réseau rural régional l'a bien compris, c'est pourquoi il a organisé ses 2e Rencontres autour de cette thématique.

Une journée d'échanges et d'émulation où 12 projets ont été mis en avant

Culture, jeunesse, économie, écologie... : pour illustrer la diversité des formes de coopération en milieu rural et montrer ses multiples vocations, le 3RB a souhaité s'appuyer sur une douzaine de projets portés par les territoires bretons, soutenus par différents programmes européens et structures d'appui (LEADER, Interreg, Erasmus+, etc.). Répartis en cinq thématiques -- sensibilisation, jeunesse, culture, méthodologie et économie--, ces projets ont fait l'objet d'ateliers au sein desquels les porteurs ont expliqué les facteurs de réussite et les enseignements tirés de ces expériences. 

Cette journée a également été l'occasion de revenir sur les étapes à suivre pour se lancer dans un projet de coopération. Enfin, cet événement a donné à ses quelque 120 participants la possibilité de se rencontrer, d'échanger et, pourquoi pas, de nouer des liens pour développer des futurs partenariats.