Aller au contenu

Port de pêche de Lorient : répondez à l’appel à projets !

Vous êtes un porteur de projet et souhaitez investir dans la construction d’un ou de plusieurs ateliers destinés à la location pour une ou des entreprises liées au secteur de la réparation et de la construction navales ? Alors répondez à cet appel à projets avant le 16 mai prochain !

Emprise du port de Lorient
Crédit photo : Région Bretagne
Emprise du port de Lorient

L’Aire de Réparation Navale (ARN) de Lorient Keroman, est inscrite dans la concession du port de pêche qui appartient à la Région Bretagne. Sa gestion est confiée à la SEM Lorient Keroman, dont l’actionnaire majoritaire est Lorient Agglomération.

La SEM Lorient Keroman, soutenue par les investissements des collectivités locales, s’inscrit dans une démarche volontariste de développement économique, notamment par la modernisation de ses infrastructures et l’acquisition d’outils collectifs sur l’Aire de Réparation Navale, ainsi que par la mise à disposition de terrains et de bâtiments pour l’accueil sur la concession du port de pêche de nouvelles entreprises, ou d’entreprises déjà installées qui envisagent un développement de leur activité.

Les attraits du port et de l’aire de réparation navale

L’Aire de Réparation Navale (ARN) c’est :

  • 30 500 m² de terre-plein pour la manutention et le stationnement à sec de navires sur 3 zones distinctes (150, 250 et 650 T), qui accueillent plus de 200 navires de tout type à l’année,
  • Une distribution de fluide sur toutes les zones,
  • Un élévateur d’une capacité de levage de 650 T,
  • Un chariot automoteur d’une capacité de 150 T,
  • Un quai de d’armement de 130 ml équipé d’un ras débordoir à Keroman,
  • Un quai de d’armement complémentaire de 180 ml équipé de ras débordoirs en rive gauche du Scorff – Lanester) équipé d’une grue de 20 T et de bornes de distribution de fluides,
  • Un site sécurisé, clôturé, sous vidéosurveillance et dont les accès sont contrôlés,
  • Une certification ISO 14001 v 2015
  • Une Installation Classée pour la protection de l’environnement à destination d’une activité de déconstruction de navires : Arrêté préfectoral du 20/02/2020.

Un nouveau plan d’aménagement de l’ensemble du périmètre est en cours de réalisation et de nouveaux investissements sont programmés :

  • acquisition d’un nouveau chariot automoteur modulaire d’une capacité maximale de 300T,
  • aménagement d’un hall collectif de réparation navale (longueur : 80 m, largeur : 14m) équipé d’un pont roulant

Objet de la présente consultation : espace foncier de 2 400 m²

La présente procédure a pour objet de rechercher et trouver un porteur de projets pour investir dans la construction d’un ou de plusieurs ateliers destinés à une ou des entreprises liées au secteur de la réparation et de la construction navales qui soient générateurs :

  • de manutentions par l’élévateur à bateaux,
  • de stationnement durable sur le terre-plein,
  • de sous-traitance locale,
  • d’emplois.

Le porteur de projet devra s’inscrire pleinement dans la démarche de management environnemental déployée par la SEM sur l’ARN.

L’espace foncier disponible est constitué approximativement des parcelles DW 478 et DW 479, soit une parcelle d’une surface de l’ordre de 2.400 m². Un périmètre précis devra être demandé à un géomètre par le bénéficiaire du lot domanial.

Un accès direct des bâtiments à l’ARN est possible si les ateliers construits sont implantés en bordure du terre-plein, et que l’activité nécessite le transfert d’ouvrages ou de navires par le terre-plein.

L’ARN étant clôturée, surveillée et l’accès n’étant autorisé qu’aux personnes détenteurs d’un badge, l’implantation d’une activité sur ce lot domanial ne doit pas constituer une voie d’accès non contrôlée à l’ARN. Le titulaire de l’autorisation d’occupation de ce lot devra en contrôler strictement ses accès.

Le foncier mis à disposition donne un accès direct sur les zones lourdes du terre-plein (250 tonnes et 650 tonnes) qui sont très sollicitées et donc fréquemment occupées car directement desservies par l’élévateur. Le candidat est donc informé que les manœuvres d’entrée et sortie de bateaux et autres structures flottantes, plus généralement de tout ouvrage nécessitant un transfert entre le terre-plein et son atelier, devront s’adapter à la présence ou non de bâtiments stationnés sur le terre-plein. Les mouvements entre le futur atelier atelier et le terre-plein ne peuvent justifier le déplacement d’un bâtiment calé sur les zones lourdes, même si ce dernier devait contrarier cette manœuvre.

Modalités d’occupation

Le foncier concerné est la propriété de la Région Bretagne et concédé en gestion à la SEM Lorient Keroman. Son occupation sera soumise à l’avis préalable de ces deux instances et sa mise à disposition fera l’objet d’une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) avec en contrepartie le versement d’une redevance pour le terrain revalorisée annuellement selon l’évolution des tarifs portuaires.
Le tarif pratiqué en 20221 pour l’occupation d’un terrain en droits réels : 7,81 €/m²/an

La durée de l’Autorisation d’Occupation Temporaire constitutive de droits réels agréée par la Région Bretagne va dépendre d’un certain nombre de critères (type de construction, effort d’investissement, intérêt économique pour le territoire,…) et sera au maximum de 35 ans.
Dans un premier temps, afin de permettre au candidat retenu d’avoir un titre d’occupation pour effectuer les différentes études nécessaires à l’élaboration de son projet de construction, il lui sera attribuée une Autorisation d’Occupation Temporaire non constitutive de droits réels pour une période de 12 mois qui sera prolongée jusqu’à la signature de l’acte constitutif de droits réels sous réserve que le porteur du projet soit titulaire d’un permis de construire délivré par le service de l’urbanisme de la Ville de Lorient.
Une remise de 50 % est appliquée sur la redevance pendant la durée du chantier, jusqu’à l’exploitation du site.

Pièces à fournir par le candidat

Présentation du candidat :

  • Activité et effectif actuel du candidat,
  • Comptes de résultat et bilans des trois dernières années,
  • Régularité de la situation du candidat vis-à-vis de ses obligations fiscales et sociales,
  • Références du candidat dans la promotion et la commercialisation immobilière industrielle

Présentation du projet :

Chaque dossier devra développer sous la forme d’une notice synthétique, son « intention » architecturale. Sans proposer d’esquisse de projet, il s’agit de présenter les objectifs de construction du candidat : volumétrie, principes de matériaux, performance énergétique et ambition environnementale, choix d’un architecte, etc… Ces éléments seront précisés au regard des objectifs urbains de la Ville de Lorient (document principe d’implantation) mais aussi des références du candidat en matière d’architecture industrielle et d’activités.

  • Démontrer l’intérêt de son projet pour l’accueil d’une ou de plusieurs activités liées à la réparation et la construction navales,.
  • Les candidats devront nous communiquer les moyens mis en œuvre pour trouver des locataires.
  • prévisionnel d’investissement,
  • Modalités de financement des investissements,
  • Business plan du projet sur 3 ans,
  • Schéma de principe d’organisation du projet, précisant à minima les volumes construits, et les modes de desserte,
  • Pour la construction prévue : Calendrier prévisionnel de réalisation.

Critères de sélection dans le cas de mise en location

  • Si le candidat est le porteur financier du projet sans être le futur exploitant il devra proposer un ou des candidats à l’occupation d’un atelier ou d’un bâtiment en capacité de faire du multi –accueil d’entreprises appuyée de courriers de demande d’installation sur la concession de la SEM Lorient Keroman et extrait Kbis des candidats à la future occupation due ou des atelier(s).
  • Si le candidat est l’exploitant futur du site il devra, de la même manière, argumenter sa candidature
  • Activité : réparation et construction navales
  • Impact sur l’usage des outils collectifs de l’ARN (terre-plein et outillage)
  • Insertion du projet dans le tissu économique local (nombre d’emplois créés, clients et fournisseurs locaux,…) au regard du développement économique de la concession portuaire et de l’agglomération du pays de Lorient,
  • Délais de mise en œuvre du projet,
  • Engagements en termes d’insertion urbaine, architecturale et fonctionnelle
  • Engagements en termes de réduction de l’impact environnemental du projet (qualité des matériaux de construction, approvisionnement local, production d’énergie, gestion des eaux pluviales…)

Audition

Les candidats, dans la limite de cinq, présentant les meilleurs dossiers, classés selon les critères définis ci-dessus, pourront être invités à une audition avec la SEM Lorient-Keroman, dans le but d’appréhender le projet le plus précisément possible.

Les candidats porteurs de projet seront dans ce cas représentés par la personne physique dûment autorisée à engager leur structure vis-à-vis des tiers.

La SEM Lorient-Keroman sera représentée par son Président Directeur Général, et/ou du Directeur Général accompagné de la Chargée du Patrimoine de la SEM.

La SEM Lorient-Keroman se fera assister d’un représentant de la Région Bretagne, de l’Agence de développement économique de Lorient (AudéLor) et de Lorient Agglomération.

Confidentialité

Les auditions se dérouleront dans les conditions de confidentialité utiles :

  • aucun élément du dossier d’un candidat ne sera communiqué aux autres candidats sans son accord exprès et écrit,
  • chaque candidat aura la possibilité de signaler pendant l’audition, les éléments de sa candidature présentant un caractère particulier de confidentialité.

Remise des dossiers de candidature

La remise des candidatures est à adresser par écrit au plus tard le 16/05/2022 à 12h à l’adresse suivante :

SEM LORIENT KEROMAN
Direction du Port de Pêche
CS 50382
56 323 LORIENT cedex

Ou sem@keroman.fr

Pour tout complément d’information et pour retirer un dossier de candidature vous pouvez joindre la SEM Lorient Keroman au 02 97 37 21 11 ou sem@keroman.fr

Documents à disposition :

  • Dossier de candidature
  • Attestation de paiement des cotisations fiscales et sociales
  • extrait du cadastre
  • photo aérienne
  • Plans des réseaux qui passent devant la parcelle objet de l’AMI
  • AOT type constitutive de droits réels
  • Présentation du scénario d’implantation
  • Etude de sol à titre indicatif

Partager :

Notre actualité

Abonnez-vous à la newsletter de la Région