Pourmen ou mont da vale c'est se promener. On peut se promener en ville « e kêr », à la campagne « war ar maez » ou encore sur la côte « war an aod ». La promenade « an dro° vale » ou encore « ar bourmenadenn ° » peut bien-sûr se faire à pied « war-droad », mais aussi à vélo « war varc'h-houarn » ou encore en courant « o redek ». Se promener permet de se changer les idées (aveliñ e benn/ he fenn) tout en restant « yac'h » c'est à dire en bonne santé.

L'automne « an dilost-hañv » ou « an diskar amzer », est sans doute la meilleure période pour aller dans les bois « er c'hoad » y ramasser des champignons « serrezh togoù-touseg », cueillir des myrtilles « lusa » ou encore des châtaignes « kistina ». La marque de l'infinitif -a indique le fait dechercher ou ramasser quelque chose: lus (myrtilles) → lusa (ramasser des myrtilles). Ce qui nous permet d'envoyer quelqu'un promener en breton mais de manière amusante : Kerzh da strakal brulu war-lein menez Arre (va éclater des digitales en haut des monts d'Arré) Kerzh da dreiñ bili en aod da sec'hiñ (va tourner les galets sur la côte pour les faire sécher) !

Et pour écouter :

 

 

Où s'informer pour apprendre le breton ?

L'office de la langue bretonne
L'Office de la langue bretonne (Ofis ar brezhoneg) est une association chargée de promouvoir et de développer la langue bretonne dans tous les domaines de la vie sociale et publique.
Contacter l'office : http://www.ofis-bzh.org

L'Association Deskiñ d'An Oadourien

L'associatino Deskiñ d'An Oadourien, créée en 2001, réunit les structures d'enseignements du breton aux adultes. Elle a pour mission de faciliter cet enseignement et d'informer d'informer le public sur les formations. Sur son site : les formations et les contacts utiles
Contacter l'association : http://dao.breizh.free.fr/ 

Modifié le


Partagez ce contenu