Animaux de contrées lointaines

« Ul Loen » c'est un animal, son pluriel est « Loened ». Pour certains animaux que l'on rencontre peu dans nos contrées construire le pluriel est assez logique :

Singe-s : "Marmouz, marmouzed"

Elephant-s : "Olifant, olifanted"

Crocodile-s : "Krokodil, krokodiled"

Rhinocéros : « Frikorneg, frikorneged »

Animaux du quotidien breton

Cela fonctionne aussi pour « pesk-pesked » (poisson-s). Mais malheureusement pour les animaux les plus fréquemment nommés en Bretagne ça se complique.

« Buoc'h, ur vuoc'h » : une vache mais « saout » au pluriel !

« Marc'h , ur marc'h »: un cheval mais « kezeg » pour des chevaux !

« Ki, ur c'hi » : un chien bien sûr mais « chas » lorsqu'il y en a plusieurs.

« Kazh, ur c'hazh » un chat évidemment...hélas « kizhier » au pluriel.

« Logodenn », une souris et « logod » au pluriel...

« Pemoc'h » , « ur pemoc'h » pour un cochon mais « moc'h » lorsqu'ils sont au moins deux.

Les animaux dans les expressions

Connaître tout ce vocabulaire, c'est très utile pour désigner des animaux domestiques ou pour une promenade en breton au zoo, mais aussi pour parler des enfants un peu morveux : « hennezh zo ur marmouz lous » (celui là est un singe sale = un morveux) ou encore pour douter du courage d'une personne « yar » c'est une poule pluriel : « yer » mais « kozh yar » désigne une poule mouillée (kozh=vieux).

Enfin on pourra dire pour marquer son autorité à la maison ou sur son lieu de travail « pep ki zo mestr en e di » (chaque chien est maître dans sa maison, chacun est maitre chez soi) !

Un animal en breton c'est « ul loen » et des animaux « loened ». Commençons notre petit voyage dans la mer où nous trouvons les poissons « ar pesked » (pesk au singulier), ar c'hregin (les coquillages), ar balumed (les baleines), ar morgaoul (les méduses), etc... Teurel pesked er mor (jeter des poissons dans la mer) c'est jeter de l'argent par les fenêtres. Kregin (des coquillages) s'utilise aussi en argot pour parler de l'argent et correspond au français« blé », « pognon » ou « fric ». Prenons maintenant un peu de hauteur, le breton a trois mots pour dire oiseaux : « evned » est préféré dans le sud, « pichoned » à l'est et enfin et « laboused /lapoused » au nord. Les insectes se disent «amprevaned » c'est aussi une insulte « kozh amprevan ! » (vieil insecte!). On dit ar c'hwibu (les moucherons), ar c'hwiled (les coléoptères) ou encore ar c'helien (les mouches). Voilà pour quelques loened gouez (animaux sauvages) mais il y a aussi al loened doñv (animaux domestiques) : ar c'hi (le chien), ar c'hazh (le chat), an azen (l'âne), ar jav (le cheval)...

Pour écouter :

 

Où s'informer pour apprendre le breton ? 

L'office de la langue bretonne
L'Office de la langue bretonne (Ofis ar brezhoneg) est une association chargée de promouvoir et de développer la langue bretonne dans tous les domaines de la vie sociale et publique.
Contacter l'office : http://www.ofis-bzh.org

L'Association Deskiñ d'An Oadourien
L'associatino Deskiñ d'An Oadourien, créée en 2001, réunit les structures d'enseignements du breton aux adultes. Elle a pour mission de faciliter cet enseignement et d'informer d'informer le public sur les formations. Sur son site : les formations et les contacts utiles
Contacter l'association : http://dao.breizh.free.fr/ 

Modifié le


Partagez ce contenu