Voici quelques exemples classés en fonction de leur fréquence :

Les verbes en « añ » : « kouezhañ » (tomber), « flourañ » (caresser), « kanañ » (chanter)

Les verbes en « iñ » : « debriñ » (manger), « terriñ » (casser), « reiñ » (donner), « echuiñ » (finir)

Les verbes en « out » : « karout » (aimer), « kavout » (trouver)

Les verbes en « al » : « chaseal » (chasser) , « soñjal » (réfléchir)

Les verbes en « at » : « kuzhat » (cacher)

Les verbes en « aat » : « c’hoantaat » (désirer), « buanaat » (accélérer)

Plus rares sont les terminaisons suivantes :

Les verbes en « el » : « sevel » (construire, se lever), « genel » (naitre, mettre au monde)

Les verbes en « ek » : « redek » (courir)

Par contre les verbes sans terminaisons sont légion : « ober » (faire), « lenn » (lire), « goulenn » (demander), « distruj » (détruire), « selaou » (écouter)

Il ne reste donc plus qu’une solution, les apprendre par cœur… Mais cela est à la portée de tout le monde !

Pour écouter :

 

Où s'informer pour apprendre le breton ?

L'office public de la langue bretonne
L'Office public de la Langue bretonne (Ofis publik ar brezhoneg) est un établissement public de coopération culturelle (EPCC) chargé notamment de promouvoir et d'enrichir la langue bretonne, de sensibiliser et mobiliser les acteurs publics et privés à son utilisation comme langue de communication, de structurer l'offre d'enseignement et de formation.
Contacter l'Office public : http://www.ofis-bzh.org

L'Association Deskiñ d'An Oadourien

L'associatino Deskiñ d'An Oadourien, créée en 2001, réunit les structures d'enseignements du breton aux adultes. Elle a pour mission de faciliter cet enseignement et d'informer d'informer le public sur les formations. Sur son site : les formations et les contacts utiles
Contacter l'association : http://dao.breizh.free.fr/

Modifié le


Partagez ce contenu