Certains locuteurs préfèreront utiliser « evn » et son pluriel « evned ».

Parmi les « laboused-noz » (ou « evned-noz ») on peut nommer « ar gaouenn » la chouette.

« Ul labous-mor » ou « un evn-mor » c’est un oiseau qui évolue sur les côtes… comme « ar gouelan » c’est-à-dire la mouette.

« Ul laouenan » : c’est un roitelet, « ur falc’hun » (« falc’huned » au pluriel)  : un faucon , « un drask » (« driski » lorqu’il y en a plusieurs) : une grive, « un alarc’h » (pluriel « elerc’h »)  : un cygne. Vous connaissez sans doute, « ur yar » (pluriel « yer ») pour une poule et « kilhog » (pluriel « kilheien »)  pour coq(s). Mais peut-être pas « bran » (pluriel « brini ») pour corbeau ou « erer » (pluriel « erered ») pour parler des aigles.

Vous voilà parés ou presque pour faire un cours d’ornithologie en langue bretonne !

« Gwenn pe rous, pep yar a gar e labous ! » (Blanc ou roux chaque poule aime son poussin !)

Pour écouter :

 

Où s'informer pour apprendre le breton ?

L'office public de la langue bretonne
L'Office public de la Langue bretonne (Ofis publik ar brezhoneg) est un établissement public de coopération culturelle (EPCC) chargé notamment de promouvoir et d'enrichir la langue bretonne, de sensibiliser et mobiliser les acteurs publics et privés à son utilisation comme langue de communication, de structurer l'offre d'enseignement et de formation.
Contacter l'Office public : http://www.ofis-bzh.org

L'Association Deskiñ d'An Oadourien

L'associatino Deskiñ d'An Oadourien, créée en 2001, réunit les structures d'enseignements du breton aux adultes. Elle a pour mission de faciliter cet enseignement et d'informer d'informer le public sur les formations. Sur son site : les formations et les contacts utiles
Contacter l'association : http://dao.breizh.free.fr/

Modifié le


Partagez ce contenu